Actualités

Victoire contre l'obscurantisme


L'Autonome de Solidarité de la Seine s'enorgueillit d'avoir remporté une belle victoire contre la bêtise et l'obscurantisme.

Voici les faits:

En mars 2017, une de nos adhérentes, directrice d'école porte plainte contre les agissements d'une famille, plus précisément la grandmère et la tante de deux élèves de son école.

Le motif est d'importance:

Ces deux personnes ont placardé des affiches aux alentours de l'école accusant ses membres de pédophilie.
Ces mêmes personnes en donnent pour preuve un livre de chez Nathan: "Questions d'amour" qui parle de la reproduction chez l'être humain, livre adapté pour les enfants de 5 à 8 ans et dont leur petite-fille et nièce s'est emparée alors que normalement, il doit rester à l'école.

La directrice a évidemment dans un premier temps essayé de parlementer avec la famille.

Comment un livre acheté dans le cadre de l’Éducation Nationale et ayant à priori l'aval des instances supérieures pouvait déclencher une telle attitude de leur part? Comment à partir d'un fait aussi minime pouvaient-elles éclabousser l'école de cette façon et les traiter de pédophiles?

La discussion n'a pas calmé les deux femmes qui tout au contraire ont menacé l'école de faire un procès médiatique pour dénoncer les faits: l'école est le nid de la pédophilie (sic). 
Au passage, je signale tout de même que la tante des enfants se targue d'avoir fait un master en communication!

A partir de là, il a été très difficile pour le personnel de l'école de travailler dans la paix et la sérénité, si nécessaires pourtant au bon fonctionnement de l'établissement, certains parents ayant été ébranlés par la conviction de ces deux agitées prêtes à tout pour faire triompher LEUR vérité.

Fort heureusement, la justice n'a pas retenu les accusations de la famille en question qui doit payer des amendes à chacune des parties civiles. 
Fort heureusement, notre Avocate a tenu bon malgré les nombreux reports provoqués par la partie adverse. 
Fort heureusement, l'Autonome de la Seine n'a pas hésité à investir dans ces démarches qui lui semblaient justes et nécessaires.

En souhaitant que ce genre d'affaires ne se reproduise plus.

La Présidente de l'Autonome de la Seine 
D. Counillon