Actualités

Le sens des affaires


Une directrice d'école nous a téléphoné dernièrement pour une affaire pour le

- singulière: un élève de CM1 avait distribué un document offrant à ses petits camarades de leur donner des "tuyaux" pour franchir les différents niveaux d'un jeu vidéo très en vogue parmi les jeunes.

Cette aide n'était pas complétement désinteressée, l'élève en question réclamant la "modeste" somme de 15 euros pour ses services.

La directrice alertée, a saisi les documents du jeune garçon et demandé à voir les parents.

Elle a souhaité néanmoins avoir le support juridique de Me LA FONTAINE pour que son acte ne soit pas taxé d'arbitraire.

Ce qui a été fait.

Gageons toutefois que ce jeune élève fera une brillante carrière dans la finance.

Réponse de Me LA FONTAINE:

"Le service public de l'E.N. doit répondre à l'intérêt général et aux missions qui lui sont confiées dans le respect du principe de neutralité.

Le document de l'élève qui ne présente pas d'intérêt pédagogique et ne correspond à aucun objectif précis lié à l'éducation, se heurte à l'interdiction des pratiques commerciales et de toute publicité au seine de l'école."